L'eau de notre corps : L'eau organique  extrait du livre l'eau le miracle oublié " J.Collin

Finalement, toute cette eau présente sur cette planète n’est jamais pure. Du fait de sa capacité de dissoudre de nombreux corps, elle se trouve chargée d’éléments minéraux ou organiques qui vont donner des caractéristiques précises dont les vertus ne seront pas toujours en harmonie avec les êtres de cette planète.

En effet, 97% de l’eau planétaire est saline et ne peut être absorbée par l’organisme humain. Sur les 2,7% d’eau douce liquide restant, plus de 99% sont (à l’état naturel) impropres à la consommation, soit naturellement soit, surtout, par la pollution que nous avons apportée.

Car en définitive l’eau la plus importante, la plus sacrée, est bien celle que nous buvons, celle qui est chargée de tous les symboles, celle qui nous accompagne toute notre vie durant, dont on ne peut se passer quelques jours sous peine de mort. Et cette eau représente une fraction intime de notre consommation domestique (1/1000 environ, en France sur 6 milliards de m3 de l’eau potable traitée, distribuée, et vendue).

L’eau de bouche représente à peine 6 millions de m3 environ, 6 milliards de litres, eh bien, cette eau vitale n’existe plus et celle que nous buvons, dans sa quasi-totalité, est contraire aux fonctions organiques et vitales qui président à notre santé.